APPELVENIR
cfe okpatron

La cotisation foncière des entreprises (CFE) est l’une des 2 composantes de la contribution économique territoriale (CET) avec la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE).

La CFE est due par les entreprises ou les personnes qui exercent de manière habituelle une activité professionnelle non salariée, quel que soit leur statut juridique, leur activité ou leur régime d’imposition.

Le taux de la CFE est déterminé par délibération de la commune ou de l’EPCI  (Etablissement Public de Coopération Intercommunal) sur le territoire duquel le redevable dispose de biens imposables.

Les taux de la cotisation foncière des entreprises dépendent donc de la situation géographique de l’entreprise.

Comment est calculée la CFE ?

La CFE est assise sur la valeur locative des biens immobiliers passibles d’une taxe foncière et utilisés par l’entreprise pour les besoins de son activité professionnelle au cours de l’année N-2 (par exemple, pour la cotisation due en 2015, sont pris en compte les biens utilisés en 2013).

La base d’imposition minimale à la CFE est fixée par la commune et doit être actuellement comprise dans les tranches suivantes :

Chiffre d’affaires                                  CFE payée en 2015                         CFE payée en 2016

Jusqu’à 10 000€                                  entre 210€ et 500€                              entre 212€ et 505€

De 10 001€ à 32 600€                            entre 210€ et 1 000€                           entre 212€ et 1 009€

De 32 601€ à 100 000€                          entre 210€ et 2 100€                           entre 212€ et 2 119€

De 100 001€ à 250 000€                        entre 210€ et 3 500€                          entre 212€ et 3 532€

De 250 001€ à 500 000€                       entre 210€ et 5 000€                          entre 212€ et 5 045€

A partir de 500 001€                            entre 210€ et 6 500€                          entre 212€ et 6 559€

 

L’exonération de CFE pour les nouvelles entreprises

Les nouvelles entreprises bénéficient d’une exonération totale de CFE au titre de la première année civile d’activité.
Exemple : une entreprise qui se crée en septembre de l’année N n’aura aucune CFE à payer au titre de cette année N.

Attention, auto-entrepreneurs = redevables (même avec un C.A. à 0 € !)

À partir des impositions établies au titre de 2015, les nouveaux auto-entrepreneurs et micro-entrepreneurs sont imposés à la cotisation foncière des entreprises (CFE) dans les mêmes conditions que tout créateur d’entreprise et ne bénéficient plus d’exonération spécifique.

Comment et quand payer ?

Tous les établissements redevables ne reçoivent plus directement par voie postale d’avis d’imposition, ni d’avis d’acompte, qui doivent être consultés sur le compte fiscal en ligne.
Le solde de la CFE doit être réglé au plus tard le 15 décembre de chaque année, déduction faite de l’éventuel acompte versé le 15 juin.

Le paiement doit obligatoirement être effectué de façon dématérialisée :

  • télérèglement via le compte fiscal en ligne
  • prélèvement mensuel (adhésion possible jusqu’au 30 juin)
  • prélèvement à l’échéance (adhésion possible jusqu’au 30 novembre pour le paiement du solde).

Source: ServicePublic.fr

OK PATRON reste à votre écoute et vous aide dans toutes vos démarches administratives, démarrez l’année bien accompagné ! Contactez-nous!

A propos Valérie Gonzalez

Je suis la dirigeante d'OK patron et j'ai le plaisir de vous informer ici sur les différentes problématiques que vous pouvez rencontrer en tant que Dirigeant ou Dirigeant-Formateur. En espérant vous éclairer sur certains sujets un peu flous, au plaisir de vous rencontrer !

Laisser une réponse

%d blogueurs aiment cette page :